Au nombre de tous les grands regroupements festifs en Espagne et tous les festivals qui réunissent une pléthore de personne à différents lieux chaque année se trouve aussi la Tamborrada de Saint-Sébastien est un festival qui est devenu identitaire à cette ville du nord de l’Espagne. Elle réunit depuis le XIXe siècle plus de 18 000 personnes par quelque temps après le Nouvel An. Ceux qui y participent viennent non seulement pour participer au festival, mais ils viennent également en tourisme. Pourquoi vous ne vous y joignez pas vous aussi dès l’édition prochaine ? En attendant, allons découvrir en mots et phrases la Tamborrada de Saint Sébastien de par ses origines, son déroulement et la ville qui l’abrite.

 

D’où tire son origine la Tamborrada de San Sebastián ?

 

 

Cette fête prend son origine depuis le XIXe où ce qui est aujourd’hui célébré en tant que Tamborrada de San Sebastián était une fête pour commémorer l’occupation napoléonienne pendant la guerre des indépendances entre 1808 et 1812. Au fil des années, la Tamborrada va trouver d’autres racines au sein même de la population. 20 janvier, date que l’Église a retenue pour célébrer Saint Sébastien qui a donné son nom à la ville et en est d’ailleurs le Saint patron.

 À l’occasion de la célébration du saint patron alors, les populations prenaient des barils pour accompagner la musique dans les rues de la ville. Plus tard, les tambours au son sourd ont rejoint les barils dans le cortège pour animer la ville. C’est pratique est devenu une tradition depuis ce moment. La Tamborrada de San Sebastián n’est rien d’autre que la célébration, la commémoration du Saint patron de la ville. Elle est devenue un festival au cours duquel plusieurs activités sont menées dans cette ville et est très connue dans le monde entier.

 

Comment se déroule le festival de Saint Sébastien?

 

Via – hlondres

La date du festival de Saint Sébastien est connue et ne peut être changée. Il se déroule le 20 janvier. Déjà à minuit du 19 janvier, les festivités sont lancées officiellement à la place de la Constitution pour Izada c’est-à-dire le levé du drapeau de la ville. Ensuite, la ˝sociedad gastronomique˝ connue sous le nom de Gaztelubide commence à jouer la marcha de San Sebastián. C’est en effet un compile de musique de Raimundo Sarriegui, un ancien musicien populaire espagnol. Ces mélodies résonnent dans tous les quartiers et tous les compartiments de la ville pendant les 24 heures qui suivent le lancement du festival. Près d’une centaine de groupes formés défilent dans la journée du 20 dans toute la ville munie de grands tambours et de tonneaux en grand nombre pour accompagner la musique.

 

Que fait chaque participant et comment est-il habillé pour la circonstance ?

 

Via – hlondres

 

Plusieurs groupes de personnes animent le festival. Ceux-là ont des costumes un peu spéciaux. Vous les Cantineras (les serveuses) qui suivent les abanderados (les portes-drapeaux). Ces derniers comme leur nom l’indique à juste titre gardent le drapeau de la ville en avant sa levée qui ouvre officiellement le festival. Les Tambores (les tambourinais) sont vêtus d’un costume militaire de l’époque napoléonienne. Ils doivent être au moins 20 afin de former une compagnie. Et plusieurs compagnies sont présentes au festival de Saint Sébastien.

Le Tambor Mayor est habillé comme les tambourinaires. À la différence que lui, il porte un bâton de commandement. Étant la première autorité de la Tamborrada, il la dirige avec son bâton de commandement. Un peu comme un maître de chœur, ses gestes avec le bâton dictent aux tambourinaires la conduite à tenir. Les barriles mettent fin à la haie de défilés de la Tombarrada. C’est un groupe de participant dont le nombre fait souvent le double du nombre des tambourinaires. Ils sont subdivisés en deux sous-groupes à savoir : les Aguadoras (Porteuses d’eau) qui sont habillés en véritable porteuse d’eau et jouent de la ˝herrada˝ et les barriles qui sont habillé comme des cuisiniers.

Tout ce beau monde, avec ces costumes extraordinaires riches en couleur pour l’occasion font le spectacle lors de ce géant festival. Ce sont eux en effet les vedettes. Tout le reste n’est que pour savourer le spectacle, participer au festival et assez souvent faire le tourisme pour les allochtones.

 

Et si on allait découvrir San Sebastián ?

 

Via – michelin

 

San Sebastián ou Donostia est une ville située au nord de l’Espagne. La ville tire son nom d’un monastère consacré en Saint Sébastien. Elle est la capitale de la province du Guipuscoa, dans la Communauté autonome basque. La ville est située sur la côte basque espagnole entre le port industriel de Pasaia et la ville d’Orio, à 20 km de la France et à 38 km de la ville de Biarritz, sur les bords de la mer Cantabrique. La ville s’étend essentiellement sur l’embouchure du fleuve Urumea, autour d’une baie dominée par les monts Igeldo, Urgull et Ulia, et fermée en partie par l’île de Santa Clara.

Malgré le relief accidenté observé au niveau de San Sebastian, on y retrouve des zones planes plus au moins grandes dans les vallées, plaine où sont concentrés la plupart des habitants de la ville. Elle est dotée de plusieurs plages qui peuvent vous accueillir pour vos séances de bronzage en été. La concha, l’Ondarreta, la Zuriola sont trois plages que vous pouvez visiter lors de votre séjour en San Sebastian. Saint-Sébastien possède un climat océanique, est une des villes les plus pluvieuses d’Espagne avec plus de 1500 millimètres de pluie en moyenne par an.

 

 

Les températures sont douces et tempérées. On note une moyenne de 15 ° C. La température peut descendre jusqu’à 20 °C en hiver et peut monter jusqu’à 37-38 °C en période estivale. Selon un rapport de recensement datant d’un peu moins de quinze ans, la ville abrite 183 308 habitants. Avec l’explosion démographique de ces dernières années, c’est sûr que ce nombre est déjà bien dépassé. San Sebastián possède des édifices, de sites touristiques et surtout ses festivals : la Tamborrada et le festival international de film de San Sébastian. Tout ceci fait d’elle une destination plus que parfaite pour votre prochain voyage en Espagne. Surtout, gardez bien à l’esprit la date du festival (c’est bel et bien le 20 janvier de chaque année).